Ecrivez-nous
Contact
Icône menu côté

Yukti : des entraînements de foot créés au crayon et affichés sur smarphone


Avec Yukti by iskn, la société grenobloise AMI (ex iskn) propose aux éducateurs et entraineurs de football professionnels ou amateurs de créer leurs séances d’entraînement sur papier et crayon, et de les retrouver sur PC et smarphone ! L’appli a déjà séduit plusieurs clubs professionnels. Yukti est le résultat d’une collaboration avec Apparence.

Témoignage de Jean-Luc Vallejo, dirigeant de AMI


Comment le croquis manuel d’une séance d’entraînement se transforme-t-il en fichier numérisé disponible sur PC et smartphone ?

Jean-Luc Vallejo : AMI est née en 2014 autour d’une technologie dite « d’interaction augmentée » et d’un produit phare, une ardoise numérique, qui numérise en temps réel les dessins, notes, croquis, etc. Ceci grâce à un anneau magnétique fixé sur le crayon : ses déplacements sont évalués en temps réel avec une précision submillimétrique. Dans le cas de Yukti, l’éducateur pose sur Repaper (la nouvelle ardoise numérique by iskn) une feuille représentant un terrain de foot. Puis il dessine sa séance : phase offensive ou défensive, placement des joueurs, mode de circulation du ballon …. Une copie numérique est alors créée sur PC et mobile en temps réel.


Quels progrès apportez-vous aux entraîneurs, éducateurs, coachs, etc. ?

JLV : Nous respectons leur pratique, qui est de concevoir leurs entraînements sur papier, tout en supprimant les inconvénients de ce support. Un fichier numérique ne craint pas la pluie, ne s’égare pas, ne s’oublie pas dans un vestiaire, ne se perd pas dans une pile de documents. Il est toujours à portée de clic, donc réutilisable pour préparer de nouvelles séances. De plus, avec Yukti, on planifie ces séances sur un calendrier et on les évalue en termes de charge physique (modérée ou forte). L’éducateur gagne du temps et de la visibilité sur l’enchaînement et la cohérence de son programme.


Pourquoi avoir confié le projet Yukti à Apparence ?

JLV : Leurs références m’avaient convaincu et ils ont relevé un sacré challenge : développer dans un délai extrêmement court et avec un budget limité une application pour desktop et mobile. Ils n’ont eu que deux mois pour travailler : la Fédération française de football avait accepté de nous recevoir très rapidement pour une démonstration.


Quelle consigne leur avez-vous donnée pour l’UX/UI design ?

JLV : Simplicité maximum. Il existe déjà des applis dédiées aux séances d’entraînement, mais elles misent sur l’effet waouh : graphisme sophistiqué, joueurs en 3 D, etc. C’est beau mais peu utilisé car trop éloigné de la culture du foot, plus papier que digitale. Notre objectif a été au contraire de proposer un outil pratique et agréable à manipuler, pour que les entraîneurs se l’approprient très vite. À partir de notre première preuve de concept, Apparence a créé une interface épurée, très opérationnelle mais esthétique, dans laquelle on navigue facilement. Les couleurs sont employées avec modération et à bon escient : par exemple, vert pour les séances à faible charge et orange pour les plus intenses. L’entraîneur voit tout de suite si le travail demandé aux joueurs est bien dosé et bien planifié par rapport au calendrier des matchs.


Sur le code de l’appli, où se situaient les difficultés ?

JLV : la principale était d’intégrer de manière transparente notre ardoise intelligente avec un PC ou un Mac, ainsi qu’avec un smarphone Android ou iOS. Plusieurs technologies cohabitent mais l’appli fonctionne de manière fluide, accède à l’information et sait la transmettre d’un appareil à l’autre. De plus, Yukti reste assez simple pour pouvoir évoluer facilement et être traduite, car nous vendons dans le monde entier.


À quoi pourraient ressembler ces évolutions du produit ?

JLV : Yukti peut être décliné pour d’autres sports collectifs. Nous nous intéressons par exemple au handball, au rugby et au basket. Les terrains, l’approche et le formalisme des séances sont différents, mais les besoins des entraîneurs restent les mêmes : conserver le papier auquel ils sont attachés, mais mieux structurer, mieux partager, mieux planifier les séances sur une saison et capitaliser d’une saison à l’autre.



David d'Apparence

Plus d’articles qui pourraient vous plaire

Abonnez-vous à nos conseils

Recevez une fois par semaine, un conseil, une inspiration, un outil pour améliorer votre application mobile

Une idée ?Parlons-en !
linked in iconlinked in icon